Derniers Commentaires

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Jeudi 1 janvier 4 01 /01 /Jan 15:48

Bonjour à tous....
Voici donc le 1er article de l'année 2009!!!!... et comme un peu de culture ne fait jamais de mal, voilà un petit résumé des coutumes espagnoles pour les fêtes de fin d'année!!!!
BONNE ANNÉE A TOUS


Noël en Espagne

Quelle signification a Noël en Espagne ?

En fait, c’est assez varié. Le jour de Noël en lui-même a surtout une signification religieuse. En Espagne,

l’important est que c’est le jour de la naissance de Jésus. Mais c’est aussi le jour pour rester en famille et, par exemple, faire un repas « spécial ». Cependant, les fêtes de Noël englobent en général le Jour des Saints Innocents et le Jour de l’An qui ont une signification avant tout festive : fiesta et « bringue » jusqu’au petit matin !


Les principales traditions

Quelques jours avant Noël, on construit, dans quasiment tous les foyers espagnols, une crèche :

reconstitution, avec des santons, de l’histoire de la naissance de Jésus avec l’âne, les pasteurs, les

moutons, Ponce Pilate et ses soldats romains, un fleuve, les montagnes, etc… On prépare également

l’arbre de Noël avec toutes les décorations. On appelle le jour du 24 décembre le jour de la « Noche

Buena », qui est très important. Ce jour est prétexte à manger en famille et tout le monde se réunit. A

minuit, il y a une messe (la messe du coq ) à laquelle beaucoup de gens assistent. Dans certaines maisons, la distribution des cadeaux a lieu ce jour-là (Papa Noël ! ) mais le jour des cadeaux le plus important est le jour des Rois, le 6 janvier : en Espagne, ce sont surtout les Rois Mages venus d’Orient qui apportent les cadeaux (les mêmes qui ont apporté à Jésus l’or, l’encens et la myrrhe). Avant le dîner, les enfants vont chanter des «chants » de Noël de maison en maison et demander des offrandes (en principe un peu d’argent mais aussi des friandises typiques de Noël et, si les enfants sont plus grands, un peu d’anis). A dire vrai, le jour du 25 est moins important que le jour de la « Noche Buena » : les gens récupèrent de la nuit précédente et mangent en principe en famille. La nuit du 31, c’est la grande fiesta : personne ne dort, on mange comme des cochons et on boit encore et encore jusqu’au petit matin… où l’on termine par des « churros » et du chocolat chaud…

Noël dans l’assiette : les plats, les gâteaux, les bonbons… « dévorés » pour l’occasion

Le plat typique de Noël (en fait pour la « Noche Buena », la nuit du 24), est la dinde, mais aussi l’agneau rôti. Naturellement, en entrée, il y a des fruits de mer. Mais le plus typique, pendant tous ces jours de fête, ce sont les confiseries : « turon », « mantecado », « polvoron », massepain. Du 22 décembre au 6 janvier il y a, dans toutes les maisons, un plateau rempli de ces confiseries que l’on propose à chaque visiteur...

Comme boissons, il y a du champagne et, bien sûr, notre champagne catalan. Les raisins sont aussi très

convoités : ils apportent la chance pour l’année qui vient…

Nous chantons des chansons de Noël, "Villancicos" en espagnol, et nous demandons le "Aguinaldo"(une

espèce de pourboire). Nous allons à la Messe du Coq (Misa del Gallo), le 24 de décembre.

Le 28 décembre nous célébrons le jour de "Los Santos Inocentes", ce qui correspond en France au 1er

avril, où nous faisons des blagues.


Le 31 décembre nous fêtons "la Nochevieja"
  (le Réveillon du Nouvel An), où nous

mangeons à minuit 12 grains de raisin à chaque coup sonné par la cloche.



En Espagne, la tradition la plus fréquente du Nouvel An est celle des 12 raisins, qui tire ses origines à Alicante, en 1909, année durant laquelle quelques viticulteurs locaux la créèrent pour remédier à une cueillette excédentaire. Cette tradition des 12 raisins au Nouvel An consite à manger un raisin à chaque coup de minuit, le 31 décembre. Si on parvient à les manger sans s'étouffer, la chance sera avec nous tout au long de la nouvelle année!!!!


Les Rois Mages

En Espagne, ce sont les rois mages qui nous apportent les cadeaux la nuit entre le 5 et le 6 janvier et du charbon pour ceux qui n'ont pas été sages.
Les crèches ont une grande importance dans ces pays. Dans certains villages, on prépare même des

crèches vivantes (avec des gens qui font les personnages de la crèche) pour aider les pauvres. Ceux qui

visitent la crèche doivent y laisser quelque chose: nourriture, couverture et autres cadeaux. On n'oublie

donc pas que Noël est une journée de partage avec les autres. Une autre vieille coutume espagnole veut

que l'on accueille chez soi un bébé pauvre à qui l'on aura acheté ou fait des vêtements neufs.

Les enfants d'Espagne laissent à la porte leurs pantoufles remplies d'avoine pour les chameaux des rois.

Les friandises de Noël sont le massepain (pâte d'amande) et le nougat. Les chants de Noël espagnols sont très rythmés. On les appelle "villancicos".


L'Épiphanie

L'Épiphanie a lieu 12 jours après Noël. Ces 12 jours représentent aussi le décalage entre le calendrier

lunaire et le calendrier solaire. Une année fait 12 mois lunaires (à l'origine le mois représentait la périodeentre deux nouvelles lunes, soit 29,5 jours). Cela fait un total de 354 jours. Il faut ajouter presque 12 jours (comme les 12 mois de l'année) pour atteindre l'année solaire. 6 jours après Noël et 6 jours avant l'Épiphanie, se déroule le passage à la nouvelle année. Autrefois on fêtait, le jour de l'An, la circoncision de Jésus. Comme tout enfant juif, elle se déroulait 7 jours après la naissance.

L'Épiphanie représente la présentation de Jésus aux Rois Mages. Le terme a été traduit en latin par

apparitio, apparition.


L'hommage des Mages d'Orient

La naissance de Jésus est racontée par deux Evangiles: Matthieu et Luc. Selon Luc, ce sont des

bergers qui viennent rendre hommage à Jésus; selon Matthieur, ce sont les Rois Mages.

Le texte biblique emploie le terme de mage, du grec μάγος. En général, un mage désigne à l'origine

un prêtre perse ou mède (par exemple, originaire de Babylone). Ils étaient réputés pour leur connaissance en astronomie et astrologie. On employait aussi le terme grec dans un sens péjoratif, avec celui de magicien. Ce terme est à l'origine de la magie, du magicien et de ce qui est magique.

Les rois mages sont un peu comme un deuxième Noël pour les enfants espagnols. Ils ont deux fois plus de chance : plus de vacances et plus de cadeaux...

Les rois mages arrivent dans la nuit du 5 janvier, pendant que les enfants dorment. Le 6, c'est la grande

fête. Ils se réveillent très tôt pour découvrir les cadeaux que ces visiteurs leur ont apporté. Evidemment, ils ont besoin d'un peu de temps pour profiter de leurs jouets, donc, ils ne reprennent l'école que deux jours plus tard, autour du 8 janvier.

Noël passé, on s'intéresse à Melchior, Gaspard et Balthazar : les trois mages. L'histoire raconte que

chacun d'eux part d'un point différent de l'Orient, lorsqu'une grande étoile, une comète, les avertit de la naissance du fils de Dieu à Bethléem. Chacun apporte un cadeau au petit Jésus... et voilà l'origine de cette tradition.

Vers le 8 décembre, les rois mages commencent à être "physiquement" présents dans les maisons

espagnoles. C'est le moment de faire le sapin et la crèche. Il y a trente ans, on ne décorait pas de sapin.

C'est une tradition importée d'Europe qui commence à gagner du terrain... mais généralement, dans les

maisons hispaniques, il y a surtout une crèche.

C'est une reconstitution très fidèle de l´histoire de la naissance de Jésus : la bergerie, avec les animaux de la ferme, Joseph, la Vierge Marie, le château du roi Erode... et bien sûr, les rois mages.

Et attention à leur rôle ! Tandis que le reste des santons ne bouge pas, chaque jour, les enfants font

avancer les rois mages, tout doucement. Au début des fêtes, les rois sont très loin de la crèche, mais le 5 janvier, ils sont juste devant la porte, à côté de Jésus, pour lui donner les cadeaux.

la nuit du 5, les enfants sont excités, en attendant l'arrivée des rois. Et que font-ils pour se calmer ? Ils vont chercher les rois à la Cabalgata, un défilé impressionant qui commence à 17 heures et traverse les principales avenues de chaque ville espagnole.

A la fin du cortège, arrivent les rois mages sur leurs chameaux (c´est un moment vraiment magique). Ils

lancent des bonbons aux enfants, qui sont des milliers à attendre pendant des heures, dans le froid, juste pour voir passer les mages.

De retour à la maison, avant de se coucher, les enfants posent leurs souliers sous la fenêtre pour que les mages y mettent les cadeaux. Les petits laissent aussi un verre de liqueur et un gâteau pour chaque roi mage. Il y a même des enfants qui pensent aux chameaux et alors là... c´est plus compliqué.

Le lendemain, au petit-déjeuner, après avoir ouvert les cadeaux, toute la famille mange le r oscón de

reyes. C'est un grand gâteau rond, avec une surprise à l'intérieur. (comme la galettes de rois en France!!!)

Comme vous le voyez, les fêtes espagnoles de fin d'année sont fortement empreintes par la religion...
Pour ma part, j'ai mangé mes 12 raisins sans problèmes, et j'ai trinqué à la nouvelle année avec une coupe de ... Moët & Chandon (s'il vous plaît!!!!...)
Je me suis gavé de Polvorones et Turones aussi!! bref j'ai bien mangé et bien bu....


Je vous souhaite à tous et à toutes une TRES BONNE ANNÉE 2009!!!!!!!!!!!!!!


Prochain article, prochain article....

Bisous à tous

Par Tomasito
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus