LA CRISE EST-ELLE SYNONYME DE MONTEE DU RACISME???...

Publié le par Tomasito

Ce n'est pas nouveau, la crise est partout, en France, en Angleterre, en Espagne, aux USA...
et bien qu'elle touche la majeure partie de la population, on ne peut rester sans réaction face à la manière de penser de certaines personnes..
j'étais à l'ANPE locale de Tortosa ces derniers jours... évidemment une longue attente se présentait à moi et j'ai eu le temps d'écouter les conversations et d'observer les regards et les comportements...
80 % des personnes étaient d'origine étrangère, le maghreb ou les pays de l'Est en grande majorité.
les quelques catalans ou espagnols présents commentaient cela de façon... comment dire... assez dure...
D'où mon interrogation: LA CRISE EST-ELLE SYNONYME DE RACISME?
EXTRAIT DES CONVERSATIONS:
"on leur paie tout à eux... "   "Ils connaissent tous les rouages pour gagner de l'argent sans rien faire... nous on a jamais été au chômage,du coup on galère..." "le gouvernement leur paie le permis de conduire et un traducteur pour qu'il puisse trouver un travail plus facilement..."
et j'en passe et des meilleurs... d'où cette question: à partir de quel moment,le petit immigré qui nettoie la merde et vient faire le sale boulot que les natifs ne veulent pas faire, devient-il gênant?...

prochain article, prochain article....
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Prune 03/03/2009 08:42

Mais oui ceratins toujours très contents que d'autres fassent le sale boulot ! mais eux seraient incapables et surtout ne voudraient pas le faire ! Autre genre de reflexion entendue un jour : bah oui les noirs et les arabes ils sont logés dans de superbes hôtels haussmaniens... et blabla bla... C'eest bien connu hien que les hôtels sordides qui flambent sont toujours remplis de bons blancs gagnant plein de fric !

eli 26/02/2009 01:30

Je te trouve un peu dur Thomas. Comme dit l'autre com, cette immigration est très récente et même très importante aussi d'un coup pour un pays qui a vécu enfermé jusqu'à il n'y à pas longtemps. Sans compter que l'imigration espagnole ne peut pas se comparer à la française en aucun point. Je ne justifie pas leur propos qui me paraissent aussi déplacés car les espagnols eux mêmes ont cherché du travail en France et Allemagne aux temps durs, mais de là à dire qu'ils ne veulent pas faire certains travaux c'est faux. La plupart serait bien content d'avoir tout juste un boulot pour s'en sortir des hypothèques étranglantes et là c'est quand les choses se compliquent car ils ont raison à dire que le gouvernement espagnol facilite les choses aux immigrés, c'est réel comme récrimination. Sans compter que pour un patron avoir un immigré qui accepte sans dire mot ce qu'on va lui imposser est un cadeau du ciel. L'espagnol râle? oui c'est vrai mais c'est en ralant qu'on fait valoir nos droits aussi (et ça en tant que français tu devrais bien le comprendre puisque les français et la grève c'est une belle histoire d'amour lol), si on accepte n'importe quoi à n'importe quel condition et prix c'est là que les abus commencent
je suis dans ton cas mais à l'envers, j'ai quitté l'Espagne pour la France et je peux te dire que ce n'est pas pareil, c'est pas la même peur car vous êtes habitués à l'étranger ce qui n'est pas le cas là bas. Cependant ce ne fut pas non plus un chemin de roses au début!
alle courage! te bile pas pour ça ;)

Tomasito 26/02/2009 11:19


coucou Eli,
en fait, cet article ne parlait pas de moi, mais plutôt de ce que j'avais pu voir.
c'était assez bizarre de se retrouver dans une situation médiane. Je n'étais pas catalan ou espagnol, mais je ne suis pas roumain ou maghrébin non plus... du coup je comprends un peu les 2
parties...
les temps sont durs, et les vieilles peurs remontent vite à la surface!!!!


eli 26/02/2009 01:29

Je te trouve un peu dur Thomas. Comme dit l'autre com, cette immigration est très récente et même très importante aussi d'un coup pour un pays qui a vécu enfermé jusqu'à il n'y à pas longtemps. Sans compter que l'imigration espagnole ne peut pas se comparer à la française en aucun point. Je ne justifie pas leur propos qui me paraissent aussi déplacés car les espagnols eux mêmes ont cherché du travail en France et Allemagne aux temps durs, mais de là à dire qu'ils ne veulent pas faire certains travaux c'est faux. La plupart serait bien content d'avoir tout juste un boulot pour s'en sortir des hypothèques étranglantes et là c'est quand les choses se compliquent car ils ont raison à dire que le gouvernement espagnol facilite les choses aux immigrés, c'est réel comme récrimination. Sans compter que pour un patron avoir un immigré qui accepte sans dire mot ce qu'on va lui imposser est un cadeau du ciel. L'espagnol râle? oui c'est vrai mais c'est en ralant qu'on fait valoir nos droits aussi (et ça en tant que français tu devrais bien le comprendre puisque les français et la grève c'est une belle histoire d'amour lol), si on accepte n'importe quoi à n'importe quel condition et prix c'est là que les abus commencent
je suis dans ton cas mais à l'envers, j'ai quitté l'Espagne pour la France et je peux te dire que ce n'est pas pareil, c'est pas la même peur car vous êtes habitués à l'étranger ce qui n'est pas le cas là bas. Cependant ce ne fut pas non plus un chemin de roses au début!
alle courage! te bile pas pour ça ;)

paola 21/02/2009 18:38

Je pense que le petit immigrnat devient génant dés le moment où le natif a peur pour son travail et qu'il voit que certains imigrès ont encore le leur. La peur a être a la rue fat perdre la tête alors que le propre natif a surement renier le travail que fait l'immigré.
Il est dificile de connaître les dférentes rasons qui poussent les gens a être raciste mais il est vrai que dans le cas de l'espagne c'est assez particulier dû au fait que l'immigration est relativement récente et peut devenir "génante" pour certains (selon le point de vue de chacun bien entendu)vu que l'offre d'emploi diminue.
Perso je trouve que cette attitude correspond a des lâches vu qu'a l'origine ces propres natifs étainent bien contents de trouver des gens de provenance étrangère pour faire leur sâle boulot mais dés que la situation se complique ilfaudrait presque qu'ils repartent chez eux pour laisser le champs libre.
Franchement ça fait peur de voir qu'au 21eme siècle on puisse encore avoir peur de l'inconnu où même de l'étranger.